synagogue


Fenêtre murale à droite du portail
une branche du pêcher en fleurs caresse les briques d’argile séchée

briques ocres et gré rose
pierre des cathédrales du dreyland mirage de marrakech

le parvis de la synagogue au soleil du soir parle du chemin vers le sud
vers les côtes méditerranéennes

Magnifique portail pur Biedermeyer apporte une note plus Germanique à l’ensemble du lieu

spirale dorée
ornement leitmotiv de l’infini au delà du temps et de l’espace

au-dessus de moi un immense bruit deux milans s’attaquent s’accrochent se lâchent et s’envolent.

(Victor Saudan)


Zuegmuuret’s fanschter rächts vod’r pforte un coup de brindille de pêcher en fleurs
la brique de boue séchée

briques ocre et grès rouge stei vo de münschter à dreyland en ahnig vo Marrakech

le parvis de la synagogue dans l’oobeliecht séparé du wag au sud
dr embrassé de la mer méditerranée

Belle porte dans le pur style Biedermeier apporte une touche germanique
dans le jeu

bonne spirale
leitmotiv de l’infini jensyts vo zyt et vo ruum

au-dessus de moi un bruit terrible
deux milan gryfe s’attrapent aa et düei enander puis les desserrent et volent dervoo.

(Victor Saudan)


Dans l’Abri, sous les Clos (ץוש) la verrière de l’entrée principale réservée aux hommes. Les femmes n’avaient pas le droit d’être ici. Plus tôt. Aujourd’hui, je suis assis ici et j’imagine ce que c’était il y a 200 ans.
Ils se réunissaient sous ce dais, s’attendaient, échangeaient peut-être des idées sur les choses de la vie quotidienne, avant d’entrer dans la grande salle par l’antichambre.
Les Juifs ont fait un travail spirituel ici.
Des Juifs qui ont dû endurer des haines qui ont éclaté régulièrement au cours des siècles, qui ont été chassés, persécutés, marginalisés et même assassinés. Ici, ils ont échappé à la méchanceté.
Ils se sont réunis pour s’immerger ensemble dans l’élément spirituel, pour nouer, envelopper, s’envelopper dans des rubans, des tissus, des fils du culte. Des écrits ont été roulés ici, des prières ont été dites, chantées, murmurées, les gens ont été pesés, secoués et sont ressortis renforcés.
Ici, sous la verrière, nous nous sommes dit au revoir, nous nous sommes souhaité le meilleur et sommes retournés dans le monde impondérable, dont nous n’avons jamais su si et quand il se retournerait contre nous,
montreraient leurs dents ou même vous dévoreraient sur place.
Ces hommes, d’autant plus unis pour endurer la méchanceté des goys, les non-juifs, laissent leurs femmes les regarder accomplir des actes spirituels. Ils ont été autorisés à utiliser l’entrée latérale, à monter les escaliers jusqu’au premier étage, à s’étendre sur la galerie qui entoure le hall et à regarder les actes spirituels des hommes.

(Mimi von Moss)


synagogue

souvenir de demain
et, voilà ici, nous sommes
début au début.

(Martin Burr)

Souvenir du demain